Top 14 – Toulouse-Racing Métro 92 : Pénurie de jeu à Ernest Wallon

A l’issue des matchs allers, le Stade Toulousain est le plus mauvais club à domicile, avec 19 points pris en 6 matchs. Louis Picamoles et ses coéquipiers ont déjà subi 2 revers à Ernest Wallon : la première fois contre Clermont lors de la 5ème journée, 9-13 ; la deuxième contre Grenoble lors de la 12ème journée, 22-25. Ils n’ont donc plus de joker à domicile et sont dans une quasi obligation d’emporter tous leurs prochains matchs à domicile pour espérer se qualifier. Pour cela, il va leur falloir retrouver une attaque digne de ce nom : les Toulousains ont en effet la plus mauvaise attaque à domicile du championnat, avec seulement 22 points marqués. Pire, ils comptent 5 matchs à 1 essai marqué ou moins. Sans surprise, ils n’ont donc pris qu’un seul bonus offensif ! Fort heureusement, leur défense est là pour compenser : avec seulement 14 points encaissés, elle est la 2ème meilleure du Top14 à la maison. Résultat, les matchs à Ernest Wallon sont les plus pauvres offensivement du championnat !

Comme le Racing a l’une des plus attaques à l’extérieur, le match risque d’être très serré et sans trop de jeu. Sans ces conditions, Toulouse pourrait s’en sortir.

Tags:

  • Gillen Gamiochipi

    Gillen est data-journaliste et responsable éditorial de Branchez Rugby.

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

You May Also Like

Demi-finales : le Racing a progressé en attaque mais…

L’apport de Dan Carter et le recrutement de joueurs au tempérament résolument offensif (comme ...

Vive l’ovalité !

Ah, quand les « petits » viennent à bout des colosses, quand l’humeur est à la ...