Top 14 – Racing-Métro 92 – Toulouse : le Racing attaque à tort et en travers

La première partie de saison du Racing a été plus que moyenne. Malgré tout, après la deuxième journée de la phase retour, ils ne pointent qu’à 3 points de la 6ème place, qualificative pour les barrages. L’équipe dirigée par le duo Travers-Labit a enregistré 7 victoires en 8 matches à Colombes. Sur ces 8 matches, elle n’a affronté que deux membres du TOP6 actuel, Grenoble et le Stade Français et n’a gagné qu’une seule des deux confrontations (défaite 20-22 contre Grenoble et victoire 16-12 dans le derby francilien). Malgré un calendrier plutôt favorable à domicile, l’équipe n’a pris aucun bonus offensif (comme à l’extérieur d’ailleurs). Elle ne présente que la 13ème attaque du championnat, domicile et extérieur confondus, (15 points en moyenne) et également la 13ème attaque à domicile (19 points en moyenne). Pire, les Racingmen n’ont franchi la ligne d’en-but qu’à 14 reprises en 16 journées, malgré une ligne de trois-quart qui fourmille de talents offensifs (Roberts, Andreu, Fall, Estebanez, Sexton, etc). Avec une attaque aussi peu efficace, le Racing ne gagne ses matches que de manière étriquée : 5 de ses 8 victoires ont été acquises sur un écart de point inférieur à 7.

Tags:

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *