Top 14 – Racing Metro 92-Bayonne : Le Racing doit quand même rester vigilant

Le Racing-Metro 92 via son président Lorenzetti a posé cette semaine la première pierre de son futur grand stade, l’Arena 92. Le club aura peut-être du mal à quitter son stade actuel car il y semble être plutôt à l’aise : cette année, il y a gagné 8 de ses 9 matchs (une seule défaite contre Grenoble). Mais le Racing n’a jamais pris le bonus offensif à domicile, malgré une ligne d’attaque qui ferait rêver bien des équipes. Roberts, Sexton et consorts marquent en moyenne 20 points lors de leurs matchs à domicile (12ème attaque seulement du championnat). Ils n’ont notamment jamais marqué plus de 30 points dans un match depuis le début de saison. Par contre, leur défense est plutôt bonne avec seulement 12 points encaissés en moyenne, soit la 5ème du championnat. A domicile, les Racingmen n’ont jamais pris plus de un essai par match : ils ont même conclu 4 matchs sans en encaisser aucun. Petite attaque, grosse défense : les matchs à Yves-du-Manoir sont donc parmi les moins prolifiques du championnat.

Le Racing avait perdu son seul match à domicile contre Grenoble en souffrant énormément en fin de rencontre : il  avait alors encaissé 2 pénalités dans les 5 dernières minutes suite à deux mêlées fermées où les Grenoblois les avaient sévèrement enfoncés. Justement, dernièrement, Bayonne a construit ses victoires sur la puissance de son paquet d’avants (contre Brive et Clermont). Mais l’Aviron est toujours à la recherche d’un match référence à l’extérieur : aucune victoire en 9 matchs. Bayonne a la plus mauvaise attaque à l’extérieur, avec 8 petits points marqués en moyenne, et la 12ème défense (28 points encaissés). Logiquement, son point-average est catastrophique : le plus mauvais à l’extérieur (-20 points). Malgré ses statistiques, l’Aviron Bayonnais a quand même posé problème à pas mal d’adversaires : l’équipe a notamment pris 4 bonus défensifs en déplacement. En réalité, Bayonne a complètement craqué sur certains matchs (à Toulouse, 40-3, à Clermont, 55-0, à l’UBB 34-6 et à Castres 46-16) et a été plus beaucoup accrocheuse sur les d’autres.

Si, passé le début de la seconde période, l’équipe de Bayonne voit l’opportunité de grappiller un bonus défensif se présenter, elle pourrait poser de sérieux problèmes au Racing.

Tags:

  • Gillen est data-journaliste et responsable éditorial de Branchez Rugby.

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous pourriez aimer aussi

Pau- Montpellier : sur qui parier pour cette rencontre de la 4ème journée ?

Pau-Montpellier est une rencontre de milieu de classement qui est intéressante à suivre. Selon ...

Toulon – Stade Français : parier sur un sursaut du Stade-Français ?

Toulon-Stade Français sera une des rencontres à suivre de cette troisième journée pour plusieurs ...

Castres-UBB : la seconde rencontre à suivre de la 3ème journée

Castres-UBB est une aussi une des rencontres à suivre de la troisième journée. Les ...