Top 14 – Le point sur le classement après la trêve Européenne (2/3) – Toulon, Bordeaux, Bayonne, Lyon, Montpellier

Après une trêve européenne de deux semaines, BranchezRugby.fr vous propose un bilan de cette première partie de saison, en comparant notamment la situation de chaque équipe par rapport à son parcours de l’année précédente. Entre parenthèse dans chaque article vous retrouverez la différence au classement par rapport à la saison 2022-2023 après 12 matchs de Top 14. Comparez et jouez également avec nous et donnez-nous votre pronostic 2022-2023 après ce début de saison plein de surprises.

Aujourd’hui, on analyse le ventre mou du championnat avec la présence surprise de l’Aviron Bayonnais qui réalise un très bon début de saion.

RC Toulon – 9ème (+2) – 26 points

Dan Biggar (Photo by Florian Escoffier/Icon Sport)

Le RCT de Franck Azéma et Pierre Mignoni n’est pas très convaincant. Les résultats sont très irréguliers mais les toulonnais se rapprochent du TOP 6. Avec 4 points de plus que la saison dernière, le RCT continue de travailler pour retrouver les sommets.

Avec 4 défaites sur les 6 derniers matchs, la dynamique toulonnaise n’est pas la meilleure avant d’affronter le Lou puis de se déplacer à Bayonne. Privé de Nayacalevu ces dernières semaines, Toulon peut compter sur l’arrivée de Dan Biggar pour remettre l’équipe sur le chemin de la victoire.

Union Bordeaux Bègles – 8ème (-7) – 26 points

Ben TAMEIFUNA (Photo by Alexandre Dimou/Alexpress/Icon Sport)

Premier au classement l’an dernier à la même période, l’Union Bordeaux Bègles est dans le dur. Ils viennent d’ailleurs de se séparer de leur manager Christophe Urios avec l’objectif de redresser la barre. Le début de saison raté des bordelais (3 défaites en 4 matchs) n’a pas aidé, tandis que les doubles défaites à Pau puis Perpignan ont scellé le futur du coach.

Bordeaux Bègles va devoir se reposer sur ses cadres pour retrouver le haut du tableau comme Matthieu Jalibert, Madosh Tambwe (7 essais), Maxime Lucu ou encore le capitaine Mahamadou Diaby. Mais il faudra vite réagir avant que les internationaux français déjà cités, mais aussi Moefana, Falatea et peut être Romain Buros rejoignent le groupe France pour le Tournoi.

Aviron Bayonnais – 7ème (promu) – 29 points

Camille LOPEZ (Photo by Pierre Costabadie/Icon Sport)

Quelle surprise, et quelle belle surprise qu’est le promu bayonnais ! L’Aviron Bayonnais a réalisé un formidable début de saison avec 7 victoires pour 5 défaites. Les basques sont invaincus à domicile, où ils ont fait tomber le Stade Toulousain, La Rochelle ou encore le Racing 92.

Cette réussite vient d’un recrutement astucieux avec notamment le demi d’ouverture Camille Lopez, qui vit une seconde jeunesse depuis le début de la saison. 20 arrivées pour 20 départs, Bayonne a restructuré son effectif avec succès et prend une bonne marge par rapport à la zone rouge.

La blessure de Gaëtan Germain laisse l’Aviron orphelin du meilleur réalisateur du championnat. Si Camille Lopez prend le relai comme face au LOU (14 points inscrits sur les 19 au total), l’Aviron devrait rester sur de bons rails.

Lyon LOU – 6ème (-2) – 29 points

Ethan DUMORTIER (Photo by Alexandre Dimou/Alexpress/Icon Sport)

Le LOU connait un début de saison plus difficile que la saison précédente. 2 places et 2 points en moins avec un jeu plus poussif et une défaite à domicile contre La Rochelle. Les lyonnais restent dans le coup mais aussi sous la menace du ventre mou du championnat.

Pour tenir la barraque, le LOU peut compter sur son ailier Ethan Dumortier, meilleur marqueur du championnat avec 7 essais. A 22 ans, l’ailier a intégré le groupe France cette automne et risque continuer à faire parler de lui cette saison. N’oublions pas également Davit Niniashvili, 20 ans, qui a inscrit 5 essais en Top 14 cette saison. Le LOU peut compter sur des finisseurs efficaces.

Montpellier – 5ème (-2) – 29 points

Zach MERCER (Photo by Alexandre Dimou/Alexpress/Icon Sport)

Les Champions de France en titre ont connu un mois d’Octobre très compliqué : 4 défaites en 5 matchs. Une mauvaise passe synonyme de recul au classement et de perte de confiance. Le MHR a perdu déjà 3 fois à domicile, perdant des points précieux. Avec 14 départs à l’intersaison, l’équipe de Philippe Saint André a dû également se passer de plusieurs cadres comme Cobus Reinach jusqu’au mois d’Octobre puis de Paul Willemse ces dernières semaines.

Tout devrait rentrer dans l’ordre dans les semaines à venir dans un effectif où l’on ne compte pas beaucoup d’internationaux pour le Tournoi des 6 nations (Garbisi, Haouas, Willemse et Chalureau). La présence de Zach Mercer, infatigable élément du pack montpellierain, est aussi l’une des clés de cette équipe. Avec 11 feuilles de match sur 12 possible, le troisième ligne anglais est le joueur qui avance le plus ballon en main. A l’image de la saison dernière, c’est peut-être pendant le Tournoi que Montpellier va revenir en force sur le haut de tableau.

  • Jean est étudiant en Master 2 AMOS SPORT BUSINESS SCHOOL. Il est passionné de rugby et de corrida. Au cours de ses études, il a notamment développé un site d'information dans ce domaine, Mundillo Taurino. Il s'intéresse particulièrement à tous les aspects de développement de la dimension performance des sports.

Vous pourriez aimer aussi

Et à la fin c’est La Rochelle qui l’a largement emporté

La Rochelle a largement dominé sa bête noire dans le TOP 14 à savoir ...

Si Bayonne l’emporte à Bordeaux

Si Bayonne l’emporte à Bordeaux, les bayonnais pourraient en ce début d’année se hisser ...