Top 14 – Grenoble-Stade Français : rester invaincu à domicile

En ouverture de cette dernière journée de la phase aller, s’affrontent 2 sérieux outsiders pour les phases finales. Ce match entre Grenoble, 5ème, et le Stade Français, 3ème, est d’une extrême importance : ce week-end, 4 des premiers du classement reçoivent donc ont de fortes chances de l’emporter. L’enjeu pour le FCG et le Stade est donc de ne pas se laisser décrocher et de basculer vers la phase retour dans les meilleures conditions.

Les 2 équipes présentent plusieurs similitudes : elles sont les 2 seules encore invaincues à domicile et présentent l’étonnante caractéristique d’avoir un point-average négatif malgré un bilan de victoires largement favorable ! Il y a une explication à cela. Du côté de Grenoble, la défense est catastrophique : avec 30 points encaissés par match en moyenne, elle est tout simplement la plus mauvaise du Top 14. En plus d’être trop friable à domicile (13ème seulement), elle a complètement craquée sur 3 matchs à l’extérieur qui viennent plomber plus encore ses stats : 40-27 à Oyonnax, 51-10 à Castres et surtout 61-28 à Toulon. Du côté parisien, l’attaque et la défense sont toutes les 2 très moyennes, en particulier à l’extérieur (seulement la 12ème attaque avec 14 points marqués et la 9ème défense avec 29 points encaissés).

Grenoble entend bien basculer vers la phase retour en restant invaincue à domicile. Capable de réaliser des coups à l’extérieur (à Toulon et Castres), le Stade Français est aussi passé à côté de certains matchs.

Tags:

  • Gillen Gamiochipi

    Gillen est data-journaliste et responsable éditorial de Branchez Rugby.

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

You May Also Like

Pour l’UBB, c’est plus facile face aux « petits »

A 9 points du 6ème avec 6 matchs à jouer, le Stade Rochelais n’a ...

Agen peut l’emporter face à l’ogre francilien !

Le coup sûr : Grenoble-Pau Nous l’avons vu, Grenoble connait encore et toujours des ...