Top 14 : Clermont – Stade Français : stupeur puis tremblements !

Les parisiens n’étaient pas favoris d’une part car les auvergnats enchainent une série de 46 victoires à domicile et, d’autre part, parce que les coéquipiers de Papé ne sont guère performants à l’extérieur. Et pourtant, ce sont bien les parisiens qui marquent dès la première minute du match, dans un silence effaré des spectateurs. Il n’a fallu que quelques minutes aux jaune et bleu pour se ressaisir et le fringant Domingo, en ailier improvisé, plonge dans l’en-but : 7 partout à la 10e minute.

A la 19e minute, Fillol engrange 3 points avec une pénalité et dans la minute qui suit l’ailier parisien, le surprenant Vuidravuwalu, déjà à l’origine du premier essai, échappe aux défenseurs et file à l’essai : 15 – 7 !!  Stupeur dans les tribunes du Stade Michelin.

Et puis, à la 31e minute, les tremblements ! Encore une fois, Vuidravuwalu ramasse un ballon en récupération et s’en va en terre promise planter son second essai : 22 à 10 pour les parisiens !

Et la soirée se poursuit : carton jaune reçu par Julien Pierre sur une touche. Le match s’emballe, on assiste à de nombreux turn-overs et Parra réduit le score – 22 à 10 à la mi-temps – suite à une pénalité et un carton jaune à l’encontre du pilier Wright.

La seconde période voit s’opérer la remontée des partenaires de James, qui vient de rentrer,  et l’on arrive à la 60e minute au score de 16 – 22. Puis, sur une belle course de Fofana, l’essai semble marqué mais l’arbitrage vidéo renvoie les deux équipes aux 22 mètres. Encore une fois, c’est Vuidravuwalu qui s’est illustré en bloquant Fofana dans l’en-but. Parra assure une nouvelle pénalité à la 63e.

Et ce sont maintenant les parisiens qui tremblent.

Un drop de Broke James plus tard, les deux équipes se retrouvent à égalité. Mais Porical redonne l’avantage à son avantage à la 70e minute. Puis Parra joue la sécurité en tenant et réussissant la pénalité de la 77e minute, 25 – 25. Il reste 3 minutes à jouer et à la dernière seconde, au moment même où retentit la sirène, l’ouvreur auvergnat, suite à une petite erreur parisienne, réussit le drop de la victoire.

Après la stupeur de la première période et les tremblements de la seconde, c’est une victoire quasiment inespérée que remportent les hommes Cottern : Clermont 28, Paris 25.

 

 

  • Alain Ortega

    Troisème ligne aile - né le 29/10/1961 (56 ans) à Paris - 1,85 et 90 kgs - clubs : RCC (La Courneuve), CSBM (Le Blanc-Mesnil), Club de Libreville (Gabon) - Equipe universitaire de Paris VIII - vice-champion de France universitaire de Jeu à XIII en 1983.

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

You May Also Like

Top 14 – Bayonne-Bordeaux : Fin de saison sous pression pour Bayonne

Bayonne reçoit le voisin girondin avec une grosse pression : Oyonnax a fait le job ...

Le rugby est Charlie !

Charlie est intrépide et le rugby a du coeur ! Et quand tu vois ...

Top 14 – Paris Perpignan : terminer l’année en beauté pour Paris

Toutes compétitions confondues, l’USAP aligne 6 défaites consécutives. La dernière victoire remonte au 26 ...