Top 14 – Clermont-Castres : Ne pas connaitre d’absence offensive

Le bilan de Castres à l’extérieur n’est pas à la hauteur de ce que l’on pourrait attendre d’un champion de France en titre : le CO n’a gagné qu’une fois en 11 déplacements (Pour rappel, la saison dernière, les Castrais avaient fini la saison avec 4 victoires à l’extérieur). Cette seule victoire a malgré tout du sens, puisqu’elle a eu lieu à Montpellier, actuel leader du championnat. Les Castrais restent notamment sur un nul surprenant à Biarritz. En ayant moins de victoires que les autres grosses écuries du championnat, le CO tente de compenser en accrochant quelques bonus défensifs : 4 ont été glanés sur 9 défaites à l’extérieur.

Il est difficile de trouver une logique sur les matchs à l’extérieur des Castrais : ces derniers ont réalisé quelques bons matchs, à commencer par celui de Montpellier, à Toulon récemment (défaite avec bonus défensif), à l’UBB. Mais ils sont également passés à côté d’autres échéances : un sévère 34-0 à Brive, à Toulouse (26-9) ou au Stade Français (32-6). Ces déroutes ont malgré tout un point commun : la carence offensive était alors criante ! Il n’est alors pas étonnant de retrouver Castres seulement au 8ème rang des attaques à l’extérieur.

Si l’attaque du CO ne connait pas l’un de ces passages à vides,  l’équipe peut espérer accrocher un bonus défensif à Marcel Michelin.

Tags:

  • Gillen Gamiochipi

    Gillen est data-journaliste et responsable éditorial de Branchez Rugby.

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

You May Also Like

Top 14 – Racing Métro 92-Bayonne : des statistiques défensives très proches

Cela a été plusieurs souligné depuis le début de saison, les Bayonnais réalisent régulièrement ...

Top 14 : Toulouse-Montpellier : rester le leader du Top 14

Toulouse qui est le leader du Top 14 depuis la fin de l’automne  cherchera ...

L’adieu aux armes !

Il ne reste qu’une journée de championnat « régulier »… et puis, pour un certain nombre ...