Top 14 – la 23ème journée en chiffres

2
– Comme le nombre de victoires à l’extérieur. Elles sont l’œuvre de Toulouse, qui s’impose à Paris 12-21, et de Bordeaux, vainqueur à Lyon 22-37. Sans cette victoire, les Girondins auraient été aux portes de la zone rouge.
– Comme le nombre de bonus offensifs accordés. Les victoires à 5 points de Bayonne et Castres contre Grenoble et Clermont leur permettent de rester dans la lutte pour le maintien.

3
– Comme le triplé réalisé par 2 joueurs : Spedding du côté de Bayonne et Grosso du côté de Castres. Une performance rare en rugby pour des joueurs qui auront joué un rôle majeur au sein de leur équipe tout le long de la saison !

4
– Comme l’écart de points entre le 7ème et qualifié fictif pour la Champions Cup, Montpellier, et le 13ème et relégable, Bayonne. Plus dense que jamais, ce Top 14 permet à 6 équipes de rêver de Coupe d’Europe tout en étant sous la menace d’une relégation !

7
– Comme le 7ème match consécutif sans défaite pour La Rochelle (5 victoires et 2 nuls). Cette victoire à la dernière minute contre Toulon, samedi dernier, permet au club maritime de remonter au 9ème rang.

12
– Comme le retard de points qu’accuse Lyon, dernier, sur Bayonne et Castres, respectivement les 12ème et 13ème du classement. Le club du Rhône est quasiment condamné à la relégation.

31
– Comme le total d’essais marqués lors de cette 23ème journée. Il faut remonter à début janvier pour retrouver une journée aussi offensive.

79%
– Comme le ratio hallucinant de victoires d’Oyonnax depuis le mois de novembre. Personne ne fait mieux dans le championnat. Les Oyomen roule sur un rythme de champion et leur efficacité face aux gros (nouvelle victoire ce week-end contre le Racing) laisse espérer le meilleur pour les phases finales.

Tags:

  • Gillen Gamiochipi

    Gillen est data-journaliste et responsable éditorial de Branchez Rugby.

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous pourriez aimer aussi