Top 14 – 12ème journée : Bordeaux-Bègles régale, le Racing déçoit, Oyonnax s’enfonce

Toulon 15 Perpignan 9

Journée pauvre en essai à Mayol puisqu’aucune des équipes n’a franchi la ligne. Toulon plutôt à son avantage à raté dans le dernier geste et est toujours en deçà de son potentiel. Résultat : un duel de buteur dont les hôtes sont sortis vainqueurs et les visiteurs avec les honneurs, s’octroyant le bonus défensif. Toulon s’apprête à virer en tête du championnat à la trêve avec un jeu équilibré lui permettant de s’octroyer la 2ème place en attaque – derrière Clermont – et la 2ème en défense – derrière Toulouse.

Brive 9 Biarritz 14

C’était la grosse côte du week-end : Biarritz vainqueur à Brive. D’un côté des basques moribonds devant se passer de leaders historiques – dont Dimitri Yachvili – de l’autre des brivistes que l’on n’attendait pas à la lutte en haut de classement et souvent intraitable à domicile. Les Basques se sont beaucoup battus emmené par Damien Traille hauteur du seul essai du match. Ils demeurent dernier du classement, ont vécu une première partie de championnat horrible, mais sont toujours vivants et peuvent croire à un retour historique au long de l’hiver. A Brive, la petite claque reçue va permettre au staff de recentrer l’équipe sur l’essentiel : le maintien en top 14 la saison prochaine.

Bayonne 24 Grenoble 21

Le match de tous les suspens finalement remporté par Bayonne sur le fil (pénalité de Bustos Moyano à la 77ème minute). Emmené par Julien Caminati Grenoble avait pourtant cru opérer la bonne affaire en revenant à égalité sur le tard. Les savoyards ont marqué le seul essai du match et s’octroient donc un bonus défensif mérité. Obtenu sur le terrain d’un adversaire direct il pourrait s’avérer décisif pour le maintien dans un championnat particulièrement resseré.

Bordeaux 45 Stade Français 23

Pris par le froid les spectateurs bordelais présents à Chaban Delmas pour ce match de gala en ont rougi de plaisir. 68 points au total –dont 8 essais – et une victoire totale des locaux qui ont réalisé une première mi-temps de haute volée et s’octroient le bonus offensif. Depuis 3 saisons l’UBB se paie Paris avec la manière – le Stade Français leur rendant bien lors des déplacements sur la capitale. Dans ce championnat resserré Bordeaux demeure 11ème mais passera certainement la trêve avec quelques certitudes Surtout s’il gagne à Biarritz le week end prochain. L’occasion de repousser très loin un concurrent direct et de monter un peu au classement, la 7ème place n’étant finalement qu’à 3 points. Côté parisien on marque le pas et la prochaine journée sera également clé. Une victoire sur Toulon donnerait un peu de prestige au parcours finalement très bon du Stade Français depuis le début de saison. Une défaite face à l’ogre de la rade les repousserait hors du groupe des candidats aux phases finales.

Montpellier 16 Castres 20

Victoire surprise du champion en titre – dont la première partie de top 14 s’est avérée tourmentée – chez le voisin de Montpellier. Un résultat qui permet à Castres de recoller un peu au peloton de tête et de se rapprocher à 2 points de son adversaire du jour. Surtout Castres s’avère de plus en plus solide d’autant que l’effet de surprise – important l’an passé – ne joue plus. En face Montpellier est plus difficile à cerner et semble à sa place derrière le trio Toulon-Toulouse-Clermont. La bande à Fabien Galthier s’octroie un point de bonus défensif, maigre consolation à domicile…

Toulouse 14 Oyonnax 3

En dépit d’un banc toujours aussi impressionnant les journées de doublons se ressemblent pour Toulouse saison après saison. BranchezRugby.fr attendait un match plein des habituels remplaçants toulousains profitant des absences pour cause de France-Afrique du Sud et finalement Toulouse n’aura fait une réelle différence qu’en fin de match, par l’intermédiaire d’un essai de Yann David à la 74e minute. Certes le Stade aura fait la course en tête et n’aura rien eu à craindre d’une équipe d’Oyonnax assez stérile. Mais on attendait mieux. En face Oyonnax a même pu croire assez tard pouvoir s’octroyer un bonus défensif difficile à imaginer en début de rencontre. Le club Rhône-alpin n’a jamais véritablement pris l’eau dans cette première partie de championnat comme on pouvait le craindre et aura même réussi quelques gestes de bravoure comme cette victoire face à Toulon à domicile. Mais si rien n’est fini Oyonnax s’enfonce peu à peu et à tout à craindre de la fin de saison. L’équipe pointe à la 13ème place, est reléguable, et compte 4 points de retard sur Bayonne.

Clermont 47 Racing Metro 14

Les parisiens ne se seront donc jamais montrés à la hauteur du recrutement XXL effectué en début de saison. Venu à Clermont pour s’étalonner face à l’un des candidats réguliers au titre sur les dix dernières années les racingmen repartent la besace pleine de doutes et d’essais (6 et le bonus offensif pour Clermont, coleader du championnat). Malmenés comme rarement en 1ère mi-temps les racingmen ont du pain sur la planche durant la trêve s’ils veulent atteindre les phases finales, un minimum lorsque l’on se penche sur les joueurs composants l’équipe. A Clermont le temps n’a pas vraiment de prise et les joueurs semblent vouloir offrir une sortie en apothéose à leur mentor, Vern Cotter, qui quittera le club pour préparer l’Ecosse pour la prochaine coupe du monde à compter de juin prochain.

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous pourriez aimer aussi

Pau- Montpellier : sur qui parier pour cette rencontre de la 4ème journée ?

Pau-Montpellier est une rencontre de milieu de classement qui est intéressante à suivre. Selon ...

Toulon – Stade Français : parier sur un sursaut du Stade-Français ?

Toulon-Stade Français sera une des rencontres à suivre de cette troisième journée pour plusieurs ...

Castres-UBB : la seconde rencontre à suivre de la 3ème journée

Castres-UBB est une aussi une des rencontres à suivre de la troisième journée. Les ...