Stade Français : une victoire avec application(s) !

Samedi 19 décembre, on se prépare à voir un match sans grande surprise au Stade Jean Bouin. Si l’enjeu n’est pas des plus excitants, c’est pourtant bien l’état d’urgence (déjà deux défaites sur la pelouse parisienne cette saison !!)  auquel on est confrontés – et les accès aux alentours du  stade portent bien leurs noms « avenue du Génaral Sarrail, rue du commandant Guilbaud, Boulevard Murat » -, les rues sont sans voitures, les fouilles commencent bien avant le stade, les sacs sont explorés, ça en rassure certains et ça en agace d’autres.

Une fois bien installés à leur place habituelle, les abonnés peuvent se rendre compte d’une foule pas très dense, Stade-Français – Trévise n’est visiblement pas une affiche qui suscite un intérêt majeur. Mais l’enceinte est agréable, le temps clément et les joueurs parisiens ont décidé d’entamer le match avec sérieux et application. Ils sont d’ailleurs récompensés dès la 8e minute par un essai sifflé entre les poteaux par l’arbitre, suite à une mêlée conquérante des coéquipiers de Parisse.

On se dit que le match est lancé, il faut vite se désaltérer et là l’application dans le rugby prend tout son sens… vous voyez votre voisin tapoter sur son clavier de téléphone et vous vous dites qu’un défi est lancé, qu’un challenge se prépare peut-être pour Kapp10, ou une appli gps qui suit les joueurs depuis les tribunes, ou bien encore une autre qui analyse les déplacements et propose un pronostic sur l’issue du match… mais en y regardant de plus près vous voyez que votre voisin note tranquillement, l’air un peu mystérieux et taquin, les numéros de sièges et d’allée où vous êtes situés…  et deux minutes plus tard, devant vos yeux ébahis, on vous livre deux bières bien fraîches, « à domicile », sans se déplacer, sans rater une seconde de match. « Digifood » me lance mon espiègle voisin, fier de son effet. Un vrai bonheur  à la fois sportif et technologique. L’application dans les stades c’est l’avenir du spectateur !

La partie se poursuit, encore un peu d’application et la bière est vite remplacée. Cette confrontation sérieuse, appliquée sans être exceptionnelle s’achève sur une victoire plutôt facile des Parisiens sur les Italiens de Trévise : 40 à 14. Je lève mon gobelet !

Le Stade Français consolide sa deuxième place de la poule 4 et moi mes connaissances en technologie du sport !

Vivement l’application branchezrugby !

  • Alain Ortega

    Troisème ligne aile - né le 29/10/1961 (56 ans) à Paris - 1,85 et 90 kgs - clubs : RCC (La Courneuve), CSBM (Le Blanc-Mesnil), Club de Libreville (Gabon) - Equipe universitaire de Paris VIII - vice-champion de France universitaire de Jeu à XIII en 1983.

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

You May Also Like

Top 14 – Racing Métro 92-Clermont : Clermont limite la casse à l’extérieur

Clermont affiche l’un des meilleurs bilans du championnat à l’extérieur, avec 15 points gagnés, ...

Le Top 6 s’échappe, Paris s’écroule

1 – Un seul bonus défensif décroché ce week-end : Castres à Montpellier, dans ...