Romain Sazy, un des phares de La Rochelle

Romain Sazy

Il est des joueurs dont on ne parle pas beaucoup dans les médias et qui ne sont pas souvent mis en lumière mais qui constituent le ciment des équipes et sont des cadres sur lesquels s’appuient les entraîneurs. Romain Sazy, le rochelais en fait certainement partie !

Sixième saison au club

A trente ans, il accomplit sa sixième saison au Stade Rochelais qu’il avait rejoint en Top 14 en provenance de Montauban alors que ce club venait de descendre en Pro D2 pour des raisons extra-sportives.
Après trois saisons en Pro D2, il a rejoint le plus haut niveau avec son équipe. Il a été dimanche un des protagonistes de la belle victoire du Stade Rochelais contre le champion d’Europe, dans un match serré et très engagé, ce qui n’est pas pour lui déplaire !

Un joueur polyvalent souvent retenu par Patrice Collazo

Fort de sa polyvalence, il peut jouer en deuxième ligne (comme contre les varois) ou en troisième ligne, il est devenu un des éléments incontournables du quinze de Patrice Collazo.
Il est complémentaire du All Black Jason Eaton, du surpuissant Qovu et des Cedaro, Lagrange, Amosa, Graham qui constituent un groupe étoffé où la concurrence joue à plein régime.

Romain joue un rôle important dans le domaine de la touche chez les maritimes, même lorsqu’il n’est pas toujours visé par les lancers de son talonneur. On l’a vu parler, rassurer, haranguer ses partenaires accompagnant son capitaine Uini Atonio, nouvel international dans ses missions. Une fois de plus, contre les puissants avants toulonnais, il s’est dépensé sans compter en défense, mais également en soutien des fers de lance de son pack et au relais de ses centres perforateurs Botia et Aguillon, s’appuyant sur ses qualités de déplacement.

Romain sait également prendre ses responsabilités dans le jeu : dans un moment fort de son équipe, il a joué rapidement une pénalité à la main pour prendre à revers le pack de Jocelino Suta. Il a également sauvé son équipe lors d’une des rares actions des trois quarts toulonnais en toute fin de prière mi-temps en interceptant un ballon entre deux attaquants.

L’antre de Marcel Deflandre

Il apprécie la ferveur des spectateurs du stade Marcel Deflandre, dont il sait que certains n’hésitent pas à parcourir de nombreux kilomètres pour encourager le Stade Rochelais.
Les supporters le lui rendent bien car ils sont sensibles à sa fidélité au club dont il est devenu un des joueurs les plus anciens et son engagement sans faille au service du collectif des Maritimes.

Tags:

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous pourriez aimer aussi

Pau- Montpellier : sur qui parier pour cette rencontre de la 4ème journée ?

Pau-Montpellier est une rencontre de milieu de classement qui est intéressante à suivre. Selon ...

Toulon – Stade Français : parier sur un sursaut du Stade-Français ?

Toulon-Stade Français sera une des rencontres à suivre de cette troisième journée pour plusieurs ...

Castres-UBB : la seconde rencontre à suivre de la 3ème journée

Castres-UBB est une aussi une des rencontres à suivre de la troisième journée. Les ...