Puisque les joueurs français n’ont pas voulu venir

Le recrutement 2009-2010 du Stade Français sera finalement très anglais. Tous les nouveaux venus arrivent pratiquement de clubs anglais. Les arrivées : James Haskell (Wasps), Tom Palmer (Wasps), Benjamin Kayser (Leicester), Hugo Southwell (Edimbourg), Ollie Phillips (Newcastle, Julien Dupuy (Leicester), Rayno Gerber (Bulls), Ollie Phillips (Newcastle). On peut penser que le recrutement très français du Racing-Métro 92 mais aussi de Castres et Toulouse ont gêné le Stade Français. On peut se poser aussi la question de l’attractivité sportive actuelle du Stade Français. En terme de professionnalisme beaucoup de grands clubs de province on rejoint Paris et Toulouse et offrent désormais des projets sportifs et extra sportifs de qualité aux joueurs. Avec le départ de Juan Martin Hernandez pour les Sharks et l’arrêt de Ignacio Corleto la légion étrangère argentine sera aussi moins présente. Après plus de 10 ans dans l’élite il sera intéressant de voir si certains joueurs cadres comme David Auradou, Mathieu Blin ou Stéphane Glas sont remplacés par de jeunes pousses du club. Si c’est le cas l’avenir sportif du Stade Français est assuré. Les départs : Mathieu Blin (encadrement), Fabrice Landreau (entr., Grenoble), Alexandre Albouy (Castres), Julien Saubade (Racing-Métro), David Auradou (arrêt), Stéphane Glas (arrêt), Ignacio Corleto (arrêt), Quentin Valançon (Bordeaux-Bègles), Juan Martin Hernandez (Sharks)

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous pourriez aimer aussi

Top 14 – Clermont : au revoir Cotter, bonjour Azéma, Guilfort, Davies et compagnie

Pour cette nouvelle saison, Franck Azéma récupère la casquette d’entraineur laissée vacante par Vern ...

Clermont : reconstruire la forteresse Michelin

Il semble loin le temps où les adversaires arrivaient dans ce stade Michelin avec ...

Ambiance Supporters (Boxing Day)

Le Boxing Day, un 3ème jour de fête en décembre !

Le Boxing Day version Top 14 a réussi l’exploit de s’incruster durablement dans le ...