Phases finales : de barrages pathétiques à une finale jouissive

Les phases finales du Top 14 ont été sur courant alternatif : après des barrages d’un ennui mortel, les demi-finales et la finale ont été beaucoup attrayantes ! De quoi nous rassurer sur le niveau de jeu réel du Top 14 et les ambitions offensives des équipes malgré la pression.

1
– Les phases finale ont débuté par un premier match indigeste : 1 seul essai inscrit entre le Racing 92 et Toulouse.

4
– Pour la quatrième année, le Stade Toulousain n’atteint pas la finale du championnat. L’arrivée d’Ugo Mola a eu un effet positif sur le jeu des Rouge et Noir mais cela n’a pas suffi.

18
– Après un barrage maitrisé, contre Castres, les Montpelliérains ont paru épuisés en demi-finale contre Toulon : ils n’ont réussi à marquer que 18 points ! Il faut remonter à début février pour retrouver un match aussi faible sur le plan offensif pour le club d’Altrad. La stratégie mise en place par Jake White n’aura pas payé.

26
– Le budget moyen des clubs présents lors des barrages, contre 21 pour la moyenne des clubs de Top 14 : comme quoi, il n’y a pas de miracle. Seul le CO, qualifié pour les barrages, est en dessous de la moyenne du Top 14 (20,34).

49
– Auteur de 49 points en barrage, demi puis finale (soit 16 points par match), Dan Carter a été d’une grande réussite face aux perches : son sang-froid, son expertise ont été déterminant dans la conquête du titre. Il a parfaitement été secondé par Goosen sur les tentatives longue distance.

77
– 77 points marqués lors de la demi-finale entre Clermont et le Racing : un des matchs les plus spectaculaires et les plus enthousiasmants de l’Histoire du Top 14 !

99 124
– 99 124 supporteurs étaient présents pour la finale du Top 14 au Camp Nou : le record est donc battu et devrait tenir un bon moment puisque les prochaines finales devraient de nouveau se jouer au Stade France (dont la capacité est largement inférieure)

Tags:

  • Gillen Gamiochipi

    Gillen est data-journaliste et responsable éditorial de Branchez Rugby.

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous pourriez aimer aussi

Top 14 – Peu d’essais mais du suspense

A défaut d’être riche offensivement, ce Boxing Day l’aura été en suspense. Avec un ...

Grenoble – Lyon : un match d’adieux et du spectacle en perspective

Ce match a tout d’un rdv d’adieux : beaucoup de joueurs vont quitter le ...