Pas de Pau pour La Rochelle ou les aléas de l’arbitrage vidéo

Illustration arbitrage video

Trop d’arbitrage vidéo ? Pas assez ? Trop d’interprétations floues, qui laissent planer le doute et exacerbent la rancœur ? Un arbitrage trop proche de la lettre et trop éloigné de l’esprit ? Toutes ces questions reviennent régulièrement animer les discussions de fin de matchs, dans une salle de rédaction, devant un comptoir ou face à son écran.

Ce dimanche de « Boxing day », traditionnellement de cadeaux et de prodigalité, s’est joué cruellement des espoirs rochelais, suite à une interprétation très discutable des images vidéo.

Les faits : Pau mène à la 78e minute face à La Rochelle qui réalise une très belle deuxième mi-temps, en enflammant le Stade du Hameau. Mêlée face aux 22 mètres palois. La balle sort pour les noir et jaune, le demi de mêlé écarte sur la gauche et Roudil marque un très bel essai que l’arbitre accorde dans un premier temps, avant de recourir à l’arbitrage vidéo. Les arbitres vidéo et de champ consultent les images et finissent par refuser l’essai. C’est la fin du match, Pau l’emporte sans briller et sans essai sur le score de 15 à 11.

Les Rochelais, à l’image de leur entraîneur Patrice Collazo, ne comprennent pas cette décision qui les prive d’une victoire qu’ils jugeaient acquise et surtout méritée. D’ailleurs sur le site officiel du Stade Rochelais, on peut lire cette appréciation : « INCOMPRÉHENSIBLE L’ESSAI EST REFUSÉ SUR UNE FAUTE DE SAZY ALORS QUE LE 3ÈME LIGNE ÉTAIT DÉLIÉ AVANT LA FIN DE LA MÊLÉE ».

En revanche, sur le site de la Section Paloise, le résumé en images du match propose une belle ellipse temporelle de la 76e minute, au moment du carton jaune sur Julien Pierre, à la 80e, coup de sifflet final. Les images de cette décision essentielle ont disparu, se sont effacées des mémoires paloises. Comme quoi, selon que vous êtes d’un camp ou de l’autre, les images disent ce que vous voulez bien entendre.

Pas de Pau pour une belle équipe de La Rochelle, pas de cadeau de fin d’année, pas d’étrennes et, par cet arbitrage des images, un écart de 6 points maintenant derrière le 8e du Top 14, Brive.

Bonnes fêtes !

  • Alain Ortega

    Troisème ligne aile - né le 29/10/1961 (56 ans) à Paris - 1,85 et 90 kgs - clubs : RCC (La Courneuve), CSBM (Le Blanc-Mesnil), Club de Libreville (Gabon) - Equipe universitaire de Paris VIII - vice-champion de France universitaire de Jeu à XIII en 1983.

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

You May Also Like

Blessures, titre difficile à digérer… Clermont galère

Trop de blessés Depuis le lancement de la saison, Clermont n’a pas été épargné ...

Grenoble

Top 14 – Grenoble-Castres : le FCG relancé pour les phases finales

L’exploit réalisé au Stade Français a totalement relancé Grenoble dans la course aux phases ...