Et là ça a fait « crac ». Ça aurait pu être un tweet d’Olivier Missoup, de Rémy Martin, ou d’une table de nuit néo-zélandaise. Cela pourrait plus probablement être le résumé du match à venir d’Oyonnax. Après s’être imposé à Biarritz samedi dernier, il est peu probable que les hommes de Vern Cotter laissent passer l’occasion de ramener des points précieux à l’extérieur. On peut certes s’attendre a un beau combat de la part de l’USO, qui jouera à domicile pour la première fois de son histoire en Top 14 et qui fera tout pour ne pas décevoir son public. Mais le fossé semble trop grand. Face à Bayonne, l’addition a été lourde pour leur première prestation dans l’élite. Trop de fautes (14 pénalités concédées), trop d’erreurs, un rythme trop dur à suivre, et trente neuf points dans la musette, dont quatre essais concédés. Samedi, même le bonus défensif sera dur à accrocher.

Tags:

  • Show Comments

  • Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous pourriez aimer aussi

Et à la fin c’est La Rochelle qui l’a largement emporté

La Rochelle a largement dominé sa bête noire dans le TOP 14 à savoir ...

Si Bayonne l’emporte à Bordeaux

Si Bayonne l’emporte à Bordeaux, les bayonnais pourraient en ce début d’année se hisser ...