Notre sélection des joueurs français de moins de 22 ans, club par club

Ils sont jeunes, talentueux et sélectionnables en équipe de France. Ils ont explosé cette saison et sont amenés à jouer durablement en Top 14, voire à marquer cette compétition. Cette période sans rugby est l’occasion de vous faire découvrir notre sélection, club par club, des joueurs de moins de 22 ans français.

Nos critères de sélection : nombre de matchs disputés, sélections en équipe de France de jeunes, marge de progression au poste occupé, concurrence au sein du club

Léo Berdeu – Agen : un jeune ouvreur face à la pression du maintien

Alors que le SUA joue le maintien et dispute donc de nombreux matchs affreusement stressants, le staff agenais a décidé de donner les clés du jeu à un jeune ouvreur de 21 ans à peine, Léo Berdeu. Le joueur, au physique à la David Skrela (1m95 pour 95kg). Régulièrement buteur (79 points marqués), il a disputé 15 matchs sur 17 dont 10 comme titulaire. Avec Jalibert, Carbonel et NTamack, il fait partie des gros espoirs au poste d’ouvreur.

Baptiste Heguy – Bayonne : dans la lignée des 3èmes lignes basques

Baptiste Heguy a véritablement explosé l’an dernier en Pro D2, s’imposant comme un titulaire en puissance (27 matchs disputés). Le Pays Basque a formé de nombreux 3èmes lignes de renom (Ollivon, Harinordoquy, Iturria…) et Heguy est attendu aussi haut que ses glorieux ainés. Le retour de Monribot l’a fait quelque peu reculer dans la hiérarchie mais il a beaucoup joué à partir du 2ème bloc et la blessure de Battut (8 titularisations au total). Clairement, il incarne le futur de l’Aviron Bayonnais et valide la stratégie de formation du club.

Mathieu Jalibert – Bordeaux : un sacré soliste !

Remplaçant de NTamack en équipe de France, Mathieu Jalibert a souffert lors du match face à l’Ecosse. Mais ses prestations sur la saison en cours avec l’UBB valident ce que tout le monde observe depuis 2 ans déjà : Jalibert a le potentiel international. Son talent offensif est incontestable : il mène d’ailleurs la meilleure équipe du championnat, ce n’est pas rien ! A la fois soliste (4 essais marqués) et collectif, il doit cependant encore gagné en maturité dans sa gestion des matchs.

Enzo Hervé – Brive : un pur produit CAB

Encore un ouvreur. Lui aussi est exposé à la pression du maintien… mais avec Brive. Enzo Hervé est un pur produit du CAB. 18 matchs disputés cette saison, dont 14 en Top 14, et 11 titularisations : il fait pleinement partie de la rotation au poste d’ouvreur. A 21 ans, il a déjà 2 saisons en professionnel dans les pattes.

Wayan de Benedittis – Castres : un jeune plein de maturité

Débarqué de Grenoble, de Benedittis est un grand espoir au poste de pilier gauche. Pas encore titulaire au CO, il n’en reste pas moins un joueur essentiel de l’effectif : il a disputé 16 matchs cette saison, entrant systématiquement en jeu dans le dernier quart d’heure. A un poste qui demande beaucoup de maturité, le Tarnais semble sauter les étapes.

Samuel Ezeala – Clermont : un talent pur… mais sujet au blessure

Peut-être le joueur le plus talentueux de notre sélection. Samuel Ezeala est une véritable pépite : rapide, doté d’appuis de feu et excellent finisseur, l’Espagnol avait démarré la saison tambour battant : 11 titularisations, dont 9 en Top 14 et 3 essais marqués. Mais un blessure a coupé son élan.  C’est d’ailleurs son point faible. S’il parvient à mettre les pépins physiques de côté, sa carrière sera au rdv, avec les Bleus ?

Photo by Romain Biard/Icon Sport – Samuel EZEALA – Stade Marcel Michelin – Clermont Ferrand (France)

Thomas Lavault – La Rochelle : objectif, « la grande équipe de France »

Champion du Monde des Moins de 20 ans en 2018, Thomas Lavault a véritablement découvert le Top 14 cette saison. Doté d’une grosse caisse, bon défenseur et précieux en touche, le Rochelais pourrait être amené à découvrir les Bleus dans les prochaines années s’il continue sa progression. D’autant qu’il évolue à un poste où le déficit de talent est évident (pour rappel, 2 naturalisés sont titulaires avec les Bleus). Depuis la fin décembre, il a débuté 7 rencontres, dont 3 dans leur intégralité : preuve de la confiance du staff maritime.

Pierre-Louis Barassi – Lyon : un des joueurs les plus talentueux de la génération

Appelé en remplacement lors du dernier mondial, Pierre-Louis Barassi a raté le dernier Tournoi à cause d’une blessure. Mais ce n’est qu’une question de temps avant que le 3/4 centre lyonnais retrouve les Bleus. Car Barassi est un des joueurs les plus talentueux de sa génération. Avant de se blesser, il jouait beaucoup et bien avec le LOU : 3 essais en 7 rencontres !

Thomas Darmon – Montpellier : un modèle de polyvalence

Thomas Darmon est le couteau suisse des lignes arrières du MHR. Plutôt remplaçant, il a tout de même participé à 13 rencontres avec Montpellier. Il a été titulaire à 4 reprises sur 3 postes différents : arrière contre Toulouse en Champions Cup et en Top 14, ouvreur à Gloucester et premier centre contre Pau !

Photo by Alexandre Dimou/Icon Sport – Thomas DARMON – Altrad Stadium – Montpellier (France)

Julien Delbouis – Paris : un gros début de saison stoppé par une blessure au genou

Julien Delbouis a été formé à Massy, comme de nombreux autres joueurs professionnels. Joueur très dense physiquement, il était clairement titulaire au sein du Stade Français (11 matchs dont 8 comme titulaire), avant de se blesser gravement au genou. Lui aussi fait partie des champions de Monde U20 promis à un avenir radieux.

Vincent Pinto – Pau : déjà un excellent finisseur

Encore un champion du Monde U20 ! Plutôt remplaçant en début de saison (3 fois sur le banc sur les 3 premières journées), Vincent Pinto s’est progressivement imposé à l’aile du XV palois : 9 titularisations en 11 matchs. Doté d’un physique imposant (1m87 pour 93kg), le trois quart béarnais est aussi et surtout un excellent finisseur (5 essais marqués sur la période).

Jordan Joseph – Racing 92 : le prochain grand numéro 8 des Bleus ?

Jordan Joseph est le plus jeune joueur de notre sélection. A 19 ans seulement, le numéro 8 est l’un des avants les plus attendus. Pourtant, il ne joue pas beaucoup au Racing 92 cette saison (2 titularisations en 5 feuilles de match). Mais ses performances avec l’équipe de France U20 promettent beaucoup. Il est double champion du Monde en titre, en ayant s’étant montré extrêmement performant à chaque fois (8 titularisations et 7 essais sur les 2 compétitions). Pas de doute, il jouera davantage dès la prochaine saison.

Jordan Joseph – Racing 92 – Photo by Sandra Ruhaut/Icon Sport

Jean-Baptiste Gros – Toulon : un pilier de 20 ans déjà appelé en Bleu

Un autre pilier gauche de 20 ans… mais lui a déjà été appelé en équipe de France. Auteur de 16 matchs cette saison (10 en Top 14, 4 en Challenge Cup et 2 en Equipe de France), il a été titulaire à 7 reprises. Puissant, mobile et solide en mêlée, il a toutes les qualités pour devenir un des joueurs clés du pack toulonnais et à terme des Bleus.

Romain Ntamack – Toulouse : le numéro 10 tant attendu en France

Le joueur star de la sélection. Titulaire en puissance à Toulouse (8 titularisations en 8 matchs) et avec les Bleus (7 titularisations sur les 8 derniers matchs), Romain Ntamack s’est affirmé comme un ouvreur de niveau international. Buteur numéro 1 avec le XV de France, il ne l’est pas encore en Rouge et Noir mais pourrait le devenir. Il a tout pour être un joueur dominant en Top 14, en Champions Cup et sur la scène internationale ces prochaines années.

Merci à Allrugby pour les stats !

  • Gillen Gamiochipi

    Gillen est data-journaliste et responsable éditorial de Branchez Rugby.

Vous devriez aussi aimer

Montpellier : une saison de transition. Analyse en 10 stats.

Finaliste malheureux il y a deux ans face au Castres Olympique, le MHR est ...

La Rochelle : le travail dans l’ombre. Décryptage en 10 stats

Demi-finalistes l’année dernière après une victoire chez le Racing en barrages, les Rochelais s’étaient ...

Toulon : l’année de l’éclosion de nombreux jeunes talents. Analyse en 10 stats

Après le départ de Mourad Boudjellal de la présidence du club, les Toulonnais s’attendaient ...