Top 14
Top 14

Lyon, enfin installé durablement en Top 14 ?

Julien Puricelli of Lyon during the French Pro D2 match between Bayonne and Lyon OU in Bayonne on March 24 2016

Extrêmement dominateur en Pro D2, grâce à une équipe expérimenté, Lyon doit impérativement confirmer et se maintenir durablement au sein de l’élite. Pour cela, le staff a pas mal recruté, surtout des joueurs aguerris mais également quelques jeunes.

Les cadres

Le pilier Attoub et le talonneur Paulo, la trentaine bien trempée, ont fait souffrir tous leurs adversaires en Pro D2. Il ne fait aucun doute que leur niveau de performance est largement suffisant pour le Top 14. Malgré leur jeune âge (respectivement 26 et 22 ans), les 2ndes lignes Njewel et Lambey (en prêt à Béziers) se sont montrés extrêmement précieux l’an dernier : à eux de confirmer la confiance affirmée des entraineurs. En 3ème, au contraire, c’est l’expérience qui prime : Bonnaire et Puricelli continuent de faire des merveilles en défense comme en touche. Derrière, comment ne pas évoquer le duo d’ailiers Arnold, Nalaga, auteurs de 30 essais à eux deux l’an dernier ?!

Les recrues

Ce duo est rejoint par l’arrière Delon Armitage pour former un trio très offensif ! Un tempérament que l’on retrouve également chez l’ouvreur international Frédéric Michalack qui débarque de Toulon après quelques saisons compliquées et chez Rudi Wulf, ex-centre de Castres. Devant, Mignoni et son staff ont recruté de la bouteille : les premières lignes Menini, Gomez Kodela et le 2nde ligne Bekhuis ont plus de 30 ans. Virgile Bruni et Mickael Ivaldi sont certes plus jeunes mais ont une certaine expérience du Top 14 : jokers de luxe dans leurs clubs respectifs, ils aspirent à une place de titulaire. Afin, le très prometteur Théo Belan a une carte à jouer au sein de ligne de trois-quart expérimentée.

Les espoirs

Le 2nde ligne Félix Lambey, présenté plus haut, a été appelé dans la liste développement, preuve de sa valeur. Il a ses chances au sein du pack du LOU ! A la mêlée, Filliot et Couilloud pourraient avoir leurs chances derrière les trentenaires Durand et Figuerola. Enfin, au centre, Thibaut Regard doit confirmer son potentiel (28 matchs l’an dernier) et sera soumis à la concurrence de Belan et Wulf.

Share with

Récents

Matchs de barrage Top 14 : il y aura t-il des surprises ?
Alors que tout le monde s’attend à une finale Toulouse – Stade Français et à deuxième sacre consécutif de champions de France pour les ogres toulousains, y aura t-il des…
FFR : Florian Grill estime que le sport est un peu comme un dernier hussard face aux maux de la société
Didier Codorniou, une vie de rugby
Didier Codorniou est à Paris pour présenter sa candidature à la présidence de la fédération française de rugby. Dans le cadre du rugby club, il y a des chefs d’entreprises,…
La cabanne est tombée sur Codorniou
C’est une histoire de rugby. Mardi soir, dans l’ambiance feutrée du rugby club, boulevard Hausmann à Paris, Didier Codorniou, le petit Prince du rugby français est venu parler de sa…
Rugby à 7 : retour en stat sur une médaille d’or
Au tournoi de Madrid l’équipe de France a marqué un total de 17 essais. Antoine Dupont a marqué un seul essai contre l’Angleterre. Sa présence et sa capacité à mobiliser…

ON RECOMMANDE

Matchs de barrage Top 14 : il y aura t-il des surprises ?
Alors que tout le monde s’attend à une finale Toulouse – Stade Français et à deuxième sacre consécutif de champions…
Le prono de week-end : Spectacle garanti entre le Racing 92 et Section Paloise pour se qualifier en phases finales ?
À deux journées de la fin de la phase régulière du Top 14, rien n’est encore fait pour obtenir une…
Le Racing en danger
Et si le Racing manquait la qualification pour la première fois depuis son retour en Top 14, en 2009. L’idée…
Coupe d’Europe, avantage France
La finale de la Coupe d’Europe est la date majeure du rugby professionnel. Depuis la première finale le 7 janvier…
RECHERCHE
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !