Lyon, enfin installé durablement en Top 14 ?

Extrêmement dominateur en Pro D2, grâce à une équipe expérimenté, Lyon doit impérativement confirmer et se maintenir durablement au sein de l’élite. Pour cela, le staff a pas mal recruté, surtout des joueurs aguerris mais également quelques jeunes.

Les cadres

Le pilier Attoub et le talonneur Paulo, la trentaine bien trempée, ont fait souffrir tous leurs adversaires en Pro D2. Il ne fait aucun doute que leur niveau de performance est largement suffisant pour le Top 14. Malgré leur jeune âge (respectivement 26 et 22 ans), les 2ndes lignes Njewel et Lambey (en prêt à Béziers) se sont montrés extrêmement précieux l’an dernier : à eux de confirmer la confiance affirmée des entraineurs. En 3ème, au contraire, c’est l’expérience qui prime : Bonnaire et Puricelli continuent de faire des merveilles en défense comme en touche. Derrière, comment ne pas évoquer le duo d’ailiers Arnold, Nalaga, auteurs de 30 essais à eux deux l’an dernier ?!

Les recrues

Ce duo est rejoint par l’arrière Delon Armitage pour former un trio très offensif ! Un tempérament que l’on retrouve également chez l’ouvreur international Frédéric Michalack qui débarque de Toulon après quelques saisons compliquées et chez Rudi Wulf, ex-centre de Castres. Devant, Mignoni et son staff ont recruté de la bouteille : les premières lignes Menini, Gomez Kodela et le 2nde ligne Bekhuis ont plus de 30 ans. Virgile Bruni et Mickael Ivaldi sont certes plus jeunes mais ont une certaine expérience du Top 14 : jokers de luxe dans leurs clubs respectifs, ils aspirent à une place de titulaire. Afin, le très prometteur Théo Belan a une carte à jouer au sein de ligne de trois-quart expérimentée.

Les espoirs

Le 2nde ligne Félix Lambey, présenté plus haut, a été appelé dans la liste développement, preuve de sa valeur. Il a ses chances au sein du pack du LOU ! A la mêlée, Filliot et Couilloud pourraient avoir leurs chances derrière les trentenaires Durand et Figuerola. Enfin, au centre, Thibaut Regard doit confirmer son potentiel (28 matchs l’an dernier) et sera soumis à la concurrence de Belan et Wulf.

  • Gillen Gamiochipi

    Gillen est data-journaliste et responsable éditorial de Branchez Rugby.

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

You May Also Like

Sebastien Bezy (Stade Toulousain)

Le Stade Toulousain version minot sans souci face à Grenoble

Le Stade Toulousain vient certainement de remporter l’un des plus beaux matchs de ce ...

Finale Top 14 : la défense toulonnaise est intraitable !

Le jeu résolument offensif de Clermont limite l’efficacité de sa défense. Sans être ridicule, ...

Picamoles, Priso : ils se régalent sur la scène européenne

Montpellier : pas de panique, Picamoles reste le King Vous êtes restés inquiets de ...