Les promus oseront-ils jouer pour s’en sortir ? Le mal français !

Samuel Marques (Section paloise)

La rencontre Pau -Agen risque d’illustrer les faiblesses actuelles du rugby français. Déjà trop de pression sur les deux clubs ! On devrait assister à un match fermé  et avec au final un score serré avec pas beaucoup d’essais. Un mal français lié à la structure du Top 14 ! Difficile donc de faire un pronostic différent. Surtout au regard des stats en attaque de Pau.

S’offrir le champion de France quand on est promu, c’est quand même pas mal ! Avec cette victoire contre le Stade Français, Agen est revenu à 1 point de son prochain adversaire Pau et compte autant de victoires que les 5 clubs qui le précédent. Honnêtement, il est difficile de reprocher quoi que ce soit au club lot-et-garonnais : la défense est plutôt bonne, les performances en déplacement ne sont pas totalement ratées et les matchs à domicile n’étaient pas forcément évident (réception de Toulouse, de l’UBB, du Racing et du Stade Français, autrement dit 4 des 7 premiers de la saison dernière). Nous pourrions tout de même souligner une attaque un peu faiblarde : seulement 18 points marqués par match et 8 petits essais marqués.

L’attaque, c’est justement le gros point faible de la Section Paloise : les Béarnais ne plantent que 16 points par match. Sur les 6 premiers matchs, ils n’avaient jamais dépassé les 18 points et paradoxalement c’est sur l’un de leurs plus gros revers de la saison qu’ils ont battu leur « record » (23 points marqués samedi dernier à Oyonnax).

Pression + manque de confiance sur le plan offensif = match fermé !

Malheureusement, face à la pression d’être lanterne rouge du championnat, nous craignons que les 2 clubs promus cette année, en manque de confiance sur le plan offensif, ne se livrent une partie très fermée, limitée à un duel de buteurs. A ce petit jeu, avec le net avantage d’évoluer devant son public, la Section devrait mieux s’en sortir.

Tags:

  • Gillen Gamiochipi

    Gillen est data-journaliste et responsable éditorial de Branchez Rugby.

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous pourriez aimer aussi

Toulon : vive les vacances !

Comme le dit le manager de Toulon, Bernard Laporte, il est temps que les ...

Top 14 – Oyonnax Montpellier : le MHR pour le bonus

Oyonnax, premier relégable, a encore une chance de sauver sa peau. Pour cela, elle ...

O rage ! O désespoir !

A Charlie Ô rage ! ô désespoir ! ô faiblesse ennemie ! N’ai-je tellement ...