L’aérien Matthew Clarkin range les crampons !

Matthew Clarkin

Homme fort de l’UBB depuis son arrivée en 2010, Matthew Clarkin vient d’annoncer à L’Equipe sont intention de mettre un terme à sa carrière. Le numéro 8 néo-Z aura été un des joueurs les plus emblématiques de notre championnat et de l’histoire de son club.

Matthew Clarkin a débuté sa carrière en France avec le club de Montauban. Pendant 5 ans, il s’installe confortablement au centre de la 3ème ligne avant de rejoindre l’UBB en 2010. Dès sa première année en Gironde, le natif de Cirencester s’impose comme un élément clé de l’équipe : il participe activement au retour du club parmi l’équipe, avec 27 matchs disputés. Arrivé en Top 14, il dispute 4 saisons pleines (85 matchs). Longiligne (1m96 pour 107kg), il va surtout imposer sa loi auprès de tous les alignements du Top 14 : la saison dernière, l’UBB avait tout simplement la meilleure touche, avec 301 touches gagnées sur leurs propres lancers (à 90% de réussite) et 30 prises sur lancers adverses !
Très présent dans le jeu également, il tournait en 2014/2015 à plus de 10 plaquages et 14 ballons joués par match.

Destiné à être coach ?

Mais Clarkin, c’est plus qu’un simple joueur, c’est un capitaine et un leader naturel, comme le raconte son président Laurent Marti au journal Sud-Ouest : « On va perdre un grand bonhomme, un grand capitaine et un grand joueur. Avec Heini (Adams), Matthew fait partie des types qui ont toujours éclairé notre jeu sans qu’on s’en rende forcément compte. »

Ce dernier lui prédit déjà une belle carrière d’entraineur ! D’ailleurs, même si le néo-Z joue un peu moins, la science Clarkin continue de faire effet sur l’alignement girondin qui est une nouvelle fois le meilleur du championnat cette saison. Un héritage en quelque sorte !

Tags:

  • Gillen Gamiochipi

    Gillen est data-journaliste et responsable éditorial de Branchez Rugby.

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous pourriez aimer aussi

Brive et Toulon, maitres du suspense

1 Contre Oyonnax, la Section Paloise a décroché son premier bonus offensif de la ...

Finale Top 14 : Pienaar, Steyn, Van Rensburg ou la recette Sud-Af’ du MHR

Ruan Pienaar, la montée en puissance Ce week-end, Ruan Pienaar a certainement livré son ...

Galan explose, Wisniewski surnage

Pau-Bordeaux-Bègles Si vous aviez un doute, Ashley-Cooper n’est pas venu en Gironde pour les ...