Top 14
Top 14

Journée 4 : un nouveau week-end de folie ? – part. 3

Juan Imhoff of Racing 92 runs in a late try during the French Top 14 match between Racing 92 and Stade Toulousain on September 4, 2016 in Paris, France. (Photo by Dave Winter/Icon Sport)

Clermont-Racing 92
Les Clermontois l’ont fait : ils sont sortis invaincus de leurs 3 déplacements (1 victoire et 2 matchs nuls). Pourtant, ils auraient clairement pu espérer mieux encore : ils menaient de 7 points à 1 minute de la fin sur la pelouse du Stade Français et tenait le score à La Rochelle jusqu’à la 76ème. Le niveau de jeu est donc là mais pas encore le « clutch » (capacité à faire la différence en fin de match).
Le Racing 92 a retrouvé sa capacité à jouer les contres, en particulier en fin de match. Et dans le rôle du matador, Juan Imhoff refait également parler de lui (après avoir assassiné les Clermontois en demi-finales) : le week-end dernier, à la 79ème, il a notamment inscrit l’essai qui annulait définitivement les espoirs des Toulousains.

Grenoble-Brive
Nous voyions les 2 équipes au même niveau en début de saison. Force est de constater qu’au bout de 3 journées à peine, leur destin semble déjà bien différent. Grenoble ne trouve pas la solution et la défense reste le principal sujet d’inquiétude : à domicile comme à l’extérieur, il faut impérativement retrouver une solution à ce problème.
Pour Brive, c’est l’euphorie : les joueurs sont sortis victorieux de Toulon alors qu’ils sont toujours aussi indisciplinés (2 cartons jaunes) ! Mais attention à cela : les Brivistes cumulent déjà 7 cartons jaunes en seulement 3 rencontres. L’état de grâce suffit pour le moment à passer sous silence ce problème d’indiscipline mais il ne durera pas indéfiniment…

Toulouse-Toulon
Moudjellal est-il réellement en colère ?! On a l’impression de revivre le début de saison 2015-2016 : « on joue le maintien, on est des pipes, je vais partir ». En réalité, ce n’est qu’un moyen de piquer l’orgueil de ses joueurs et du staff, de les responsabiliser, de créer l’électrochoc. Mais en contrepartie, cette soufflante peut entrainer un manque de confiance. Et la confiance, l’équipe en a besoin pour stopper l’orgie d’en-avant depuis le début de saison : 15 en 3 matchs, selon la LNR, soit le plus gros total du championnat.

Share with

Récents

Matchs de barrage Top 14 : il y aura t-il des surprises ?
Alors que tout le monde s’attend à une finale Toulouse – Stade Français et à deuxième sacre consécutif de champions de France pour les ogres toulousains, y aura t-il des…
FFR : Florian Grill estime que le sport est un peu comme un dernier hussard face aux maux de la société
Didier Codorniou, une vie de rugby
Didier Codorniou est à Paris pour présenter sa candidature à la présidence de la fédération française de rugby. Dans le cadre du rugby club, il y a des chefs d’entreprises,…
La cabanne est tombée sur Codorniou
C’est une histoire de rugby. Mardi soir, dans l’ambiance feutrée du rugby club, boulevard Hausmann à Paris, Didier Codorniou, le petit Prince du rugby français est venu parler de sa…
Rugby à 7 : retour en stat sur une médaille d’or
Au tournoi de Madrid l’équipe de France a marqué un total de 17 essais. Antoine Dupont a marqué un seul essai contre l’Angleterre. Sa présence et sa capacité à mobiliser…

ON RECOMMANDE

Matchs de barrage Top 14 : il y aura t-il des surprises ?
Alors que tout le monde s’attend à une finale Toulouse – Stade Français et à deuxième sacre consécutif de champions…
Le prono de week-end : Spectacle garanti entre le Racing 92 et Section Paloise pour se qualifier en phases finales ?
À deux journées de la fin de la phase régulière du Top 14, rien n’est encore fait pour obtenir une…
Le Racing en danger
Et si le Racing manquait la qualification pour la première fois depuis son retour en Top 14, en 2009. L’idée…
Coupe d’Europe, avantage France
La finale de la Coupe d’Europe est la date majeure du rugby professionnel. Depuis la première finale le 7 janvier…
RECHERCHE
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !