Top 14
Top 14

Joris Segonds – Stade Français : façonné en Pro D2, prêt à exploser en Top 14

Joris SEGONDS of Stade Francais Paris during the Top 14 match between ASM Clermont Auvergne and Stade Francais Paris on January 25, 2020 in Clermont-Ferrand, France. (Photo by Dave Winter/Icon Sport) - Joris SEGONDS - Stade Marcel Michelin - Clermont Ferrand (France)

Après s’être affirmé avec son club d’Aurillac en Pro D2 la saison dernière, Joris Segonds a rejoint le Stade Français cet été, avec qui il s’est engagé pour 3 saisons. L’ouvreur de 22 ans, fait partie de la génération de joueurs qui se sont imposés à l’échelon inférieur avant de faire le grand saut (Ramos, Bouthier, Hamdaoui…). Portrait de ce joueur au parcours atypique et retour sur sa première saison en Top 14.

UN PHYSIQUE IMPRESSIONNANT

Le jeune parisien est un ouvreur au parcours atypique. Pilier dans ses plus jeunes années, ce n’est que quelques années plus tard qu’il s’installe au poste de demi ouverture. 1m80 pour 90kg, et un coup de pied de mamouth avec lequel il a inscrit 180 points lors de sa dernière saison avec Aurillac. Son jeu au pied justement a permis d’inscrire 94 points sous ses nouvelles couleurs, et de ramener un match nul précieux de Montpellier (20-20) avec une pénalité dans les dernières minutes. Il a également distillé 86 ballons au pied pour soulager son équipe notamment.

Photo by Manuel Blondeau/Icon Sport – Joris SEGONDS – Stade Amedee-Domenech – Brive-la-Gaillarde (France)

UNE CONCURRENCE FEROCE

Arrivée sur la pointe des pieds en début de saison, il a dû se confronter à la concurrence de quelques grands noms du rugby : Jules Plisson, Morné Steyn et Nicolas Sanchez. Rien que ça. Jules Plisson parti à La Rochelle et Steyn rentré en Afrique du Sud, il est le numéro 2 dans la hiérarchie des ouvreurs derrière Sanchez. Il compte aujourd’hui 21 matchs sous la tunique rose. Il a disputé tous les matchs de Challenge Cup et 15 rencontres en championnat pour un total cumulé de 1098 minutes. Une expérience auprès des plus grands joueurs qui lui sera bénéfique, lui qui fut l’élève de Maxime Petitjean sous les couleurs Aurillacoises. Avec seulement 33% de titularisations cette année, aucun doute sur la capacité à Joris de grapiller du temps de jeu l’année prochaine et de remettre le Stade Français sur le devant de la scène.

Joris Segonds fait partie de la relève des ouvreurs en France. A un poste déjà bien fourni en Equipe de France avec N’Tamack, Jalibert ou encore Carbonel, sa polyvalence ouvreur/arrière sous ses nouvelles couleurs pourront lui donner un espoir de figurer dans le groupe France.

Share with

Récents

Peut-on douter de la victoire de Toulouse contre Bordeaux ce soir en finale du Top14 ?
La finale qui opposera ce soir l’UBB à Toulouse est inédite. Pas tout à fait nous rappelle cependant Laurent Bellet puisque en 1991 le stade Béglais avec à sa tête…
Brennus, le bouclier du bonheur
C’est la plus belle journée de l’année pour tous les rugbymen français. Jour de finale, une parenthèse dans la vie des supporters, des joueurs. Le Brennus, ce bout de bois…
Kappa mise sur la force intérieure du rugby avec le Stade Français
Kappa®, la marque du logo Omini, a démarré le 7 juin une campagne digitale « Winning Starts Within », qui met en avant le Stade Français Paris. La campagne souligne…
On aimerait (on ne parie plus :-)) une finale Toulouse – UBB
Toulouse était imbattable hier surtout à 13 contre 15. Bien sûr il y a les régles mais le carton rouge d’Uini Atonio nous semble sévère. L’histoire retiendra que l’arbitrage vidéo…
On parie sur une finale : La Rochelle-UBB
Comme tout le monde on sait que Toulouse est son armada d’internationaux sont invicibles à domicile et que La Rochelle se prend souvent les pieds dans le tapis quand ils…

ON RECOMMANDE

Peut-on douter de la victoire de Toulouse contre Bordeaux ce soir en finale du Top14 ?
La finale qui opposera ce soir l’UBB à Toulouse est inédite. Pas tout à fait nous rappelle cependant Laurent Bellet…
Brennus, le bouclier du bonheur
C’est la plus belle journée de l’année pour tous les rugbymen français. Jour de finale, une parenthèse dans la vie…
On aimerait (on ne parie plus :-)) une finale Toulouse – UBB
Toulouse était imbattable hier surtout à 13 contre 15. Bien sûr il y a les régles mais le carton rouge…
On parie sur une finale : La Rochelle-UBB
Comme tout le monde on sait que Toulouse est son armada d’internationaux sont invicibles à domicile et que La Rochelle…
RECHERCHE
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !