Top 14
Top 14

Ils ont marqué la saison : Galletier, Tichit, Nakarawa, Gabrillagues

(R-L) Paul Gabrillagues of Stade Francais Paris and Tom Donnelly of Bayonne during the Top 14 match between Stade Francais Paris and Bayonne at Stade Jean Bouin on December 3, 2016 in Paris, France. (Photo by Dave Winter/Icon Sport)

Montpellier : malgré la concurrence, Kélian Galletier s’est imposé en patron
Malgré une concurrence féroce (Qera, Battut, Ouedraogo, Spies, Liebenberg), le jeune Kélian Galletier s’est imposé comme l’un des fers de lance de la 3ème ligne montpelliéraine. Au total, il a disputé 22 matchs de Top 14 dont le match de barrage (joué en intégralité). Aligné en numéro 8 ou à l’aile de la 3ème ligne, il s’est démultiplié en attaque tout le long de la saison (plus de 11 plaquages par match). Son apport offensif est également très intéressant, avec 30 mètres parcourus par match et 8 ballons touchés. A voir au plus vite en équipe de France…

Castres : Antoine Tichit, l’un des meilleurs piliers français
Arrivé en 2015 en provenance d’Oyonnax, Antoine Tichit est progressivement monté en puissance au sein du pack castrais. Après 18 matchs de Top 14 disputés la saison dernière, il est passé à 25 sur cet exercice, dont 16 comme titulaire. Toujours très performant en mêlée fermée, il a aussi été très actif en défense, avec plus de 7 plaquages par match. Sans aucun doute l’un des meilleurs piliers français.

Racing 92 : Nakarawa, le phénomène attendu a confirmé
Comment ne pas évoquer l’énorme saison de Leone Nakarawa. Attendu comme un phénomène, le 2nde ligne fidjien n’a pas failli à sa réputation. En 20 matchs de Top 14, il aura parcouru 1063 mètres balles en main (soit 53 m par rencontre), franchit la ligne d’avantage à 5 reprises et marqué 7 essais. Pas mal pour un avant ! Surtout, il s’est définitivement affirmé comme le roi du offload, avec un total de 53 offrandes. Ajoutons à cela près de 10 plaquages par match et 34 prises de balle en touche au total et vous avez l’un des meilleurs joueurs du Top 14.

Stade Français : Paul Gabrillagues, meilleur défenseur du Top 14
En ce moment, le poste de 2nde ligne est celui qui semble révéler le plus de talents : Iturria, Itoje, etc. Au Stade Français, c’est le jeune Paul Gabrillagues qui a explosé cette saison. A seulement 23 ans, son activité défensive est sans équivalent en France (plus de 13 plaquages par match, meilleur ratio du championnat), avec une fiabilité étonnante (97% de réussite). A côté de cela, son apport offensif est en progression (610 mètres parcourus au total). A tester en équipe de France.

Share with

Récents

Peut-on douter de la victoire de Toulouse contre Bordeaux ce soir en finale du Top14 ?
La finale qui opposera ce soir l’UBB à Toulouse est inédite. Pas tout à fait nous rappelle cependant Laurent Bellet puisque en 1991 le stade Béglais avec à sa tête…
Brennus, le bouclier du bonheur
C’est la plus belle journée de l’année pour tous les rugbymen français. Jour de finale, une parenthèse dans la vie des supporters, des joueurs. Le Brennus, ce bout de bois…
Kappa mise sur la force intérieure du rugby avec le Stade Français
Kappa®, la marque du logo Omini, a démarré le 7 juin une campagne digitale « Winning Starts Within », qui met en avant le Stade Français Paris. La campagne souligne…
On aimerait (on ne parie plus :-)) une finale Toulouse – UBB
Toulouse était imbattable hier surtout à 13 contre 15. Bien sûr il y a les régles mais le carton rouge d’Uini Atonio nous semble sévère. L’histoire retiendra que l’arbitrage vidéo…
On parie sur une finale : La Rochelle-UBB
Comme tout le monde on sait que Toulouse est son armada d’internationaux sont invicibles à domicile et que La Rochelle se prend souvent les pieds dans le tapis quand ils…

ON RECOMMANDE

Peut-on douter de la victoire de Toulouse contre Bordeaux ce soir en finale du Top14 ?
La finale qui opposera ce soir l’UBB à Toulouse est inédite. Pas tout à fait nous rappelle cependant Laurent Bellet…
Brennus, le bouclier du bonheur
C’est la plus belle journée de l’année pour tous les rugbymen français. Jour de finale, une parenthèse dans la vie…
On aimerait (on ne parie plus :-)) une finale Toulouse – UBB
Toulouse était imbattable hier surtout à 13 contre 15. Bien sûr il y a les régles mais le carton rouge…
On parie sur une finale : La Rochelle-UBB
Comme tout le monde on sait que Toulouse est son armada d’internationaux sont invicibles à domicile et que La Rochelle…
RECHERCHE
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !