Bilan stats – Top 14 : Montpellier, une belle machine offensive… en difficulté à l’extérieur

Le MHR a enregistré l’arrivée de Xavier Garbajosa en provenance de La Rochelle afin d’étoffer son staff. Vern Cotter jusqu’ici Manager général a été demis de ses fonctions, remplacé par l’ancien sélectionneur du XV de France Philippe Saint André. Entre éclosions de joueurs de grand talent comme Bouthier, Ngandébé ou encore Vincent, tous appelés en Equipe de France, le MHR semble dans une année de transition. Cependant, une fois le printemps présent, les Héraultais ne semblent pas aussi dangereux.

LE POINT FORT : UN TRIANGLE DE FEU

Le MHR est huitième du Top14 avec un bilan global satisfaisant. Des avants puissants et des arrières qui finissent le travail, bref du Montpellier.
Les révélations Arthur Vincent et Gabriel Ngandebe viennent s’ajouter à Steyn et autres Nadolo. 5ème meilleure attaque du championnat avec 404 points inscrits, et une moyenne de 23,8 points inscrits par match, les hommes de Garbajosa gardent toujours un bon rendement offensif. Avec l’arrivée de Handre Pollard à l’ouverture, la fluidité dans le jeu se fera ressentir. Avant de traverser la Manche et rejoindre Leicester, le monstre Nadolo (7 essais) et l’ailier de poche Ngandebe (3 essais, 10 franchissements, 757 mètres parcourus) font le bonheur du MHR.

LE POINT A AMELIORER : LE MAL DU VOYAGE

Les hommes de Garbajosa n’ont pas réussi à ramener la moindre victoire loin de leurs bases depuis le début de saison. Seul un match nul décroché chez le voisin Toulonnais pouvait laisser apparaitre des améliorations dans ce domaine. Hélas, malgré des déplacements chez des équipes en difficultés comme Bayonne, Agen ou encore Castres, le MHR n’y arrive pas. Sur 9 déplacements, ils n’ont ramené que 7 points. Un total bien trop faible pour espérer rester dans le Top6 à la fin de saison.

LA DYNAMIQUE DU MOMENT : EN MANQUE DE CONFIANCE

Montpellier reste sur 3 défaites lors de ses 4 matchs de championnat. Seule une victoire au forceps face à Bayonne à domicile (31-29), a relancé l’équipe avant deux défaites à l’extérieur, à Toulouse (25-7) et Pau (19-15).

LE JOUEUR CLE : ANTHONY BOUTHIER

Tout fraichement arrivé de Vannes en ProD2, Bouthier porte désormais les couleurs du XV de France. Une ascension fulgurante pour le natif de Pouillon. Rien de plus logique au vue de ses performances avec Montpellier. 5 essais, 10 pénalités et transformations réussis, en 13 matchs. Arrière complet, capable d’occuper le terrain (41 ballons joués au pied) mais aussi formidable relanceur (224 ballons joués en main). Loin des monstres physiques comme Steyn et Nadolo, cela ne l’empêche pas de franchir les défenses adverses (11 franchissements) et parcourir 1040 mètres ballons en main.

Anthony Bouthier during the Top 14 match between Castres and Montpellier on August 24, 2019 in Castres, France. (Photo by Laurent Frezouls/Icon Sport) – Anthony BOUTHIER
  • Paul Lasserre

    Etudiant en Master1 AMOS SPORT BUSINESS SCHOOL - Co-fondateur de l'association humanitaire Rugby Del Sol (association pour développer le rugby en Amérique du Sud)

Vous devriez aussi aimer

Bilan stats – Toulon : Une des meilleures conquêtes du championnat

Après une saison 2018-2019 compliquée, les toulonnais semblent être de retour dans des standards ...

Bilan stats – Clermont : Dans la course malgré des loupés à Michelin

Avant le début de chaque saison, l’ASM était une des équipes qui ressortait parmi ...

Notre XV type de la première partie de saison

En cette période de repos forcé pour tous les acteurs du Top14, l’équipe de ...