Bayonne : plus de joker à Jean Dauger

Bayonne-Lyon
Les Bayonnais le savent : ils n’ont quasiment plus de joker à la maison : c’est la dure loi du Top 14 ! Alors, pour ne pas être complétement largués, les Basques ont non seulement l’obligation de gagner mais aussi celle de décrocher le bonus offensif. Car s’ils ne le font pas à domicile face à un adversaire direct pour le maintien, il y a peu de chances qu’il le fasse en d’autres situations. Et surtout, cela leur permettrait de revenir à la hauteur du LOU.
Pour parvenir à ce résultat, il va très clairement falloir progresser sur le plan offensif. Jusqu’à aujourd’hui, les trois-quarts recrutés déçoivent : Martial, Le Bourhis ou Du plessis n’ont marqué qu’un seul essai depuis le début de saison. Ils doivent plus apporter à cette équipe, d’autant plus qu’ils sont expérimentés et talentueux.
L’attaque est également le gros point faible du LOU : seulement 7 essais encaissés et une toute petite moyenne de 15 points marqués par matchs joués à l’extérieur. Clairement, le turnover mis en place par le staff lors de ces matchs pèse dans la balance, d’autant plus que l’équipe lyonnaise n’a pas la profondeur d’effectif des autres clubs.

Clermont-Castres
Clermont a connu sa première défaite de la saison en s’inclinant à Toulon. Pour autant, la confiance reste de mise, car avec une équipe remaniée, les Auvergnats ont rivalisé avec le RCT. A signaler notamment la très bonne performance de Pato Fernandez. Le jeune ouvreur a glissé au poste d’arrière suite à la blessure de Spedding et a signé un superbe doublé. L’Argentin est clairement une excellente alternative à l’arrière.
Castres a, de son côté, profité de 2 matchs consécutifs à domicile pour signer 2 performances offensives très abouties : au total, les joueurs de Christophe Urios ont marqué 10 de leurs 16 essais lors des 2 derniers week-ends, sachant que la dernière rencontre était contre le champion en titre. Un bilan qui illustre surtout la différence de niveau de l’équipe entre les matchs joués à domicile et ceux joués à l’extérieur (1 seul essai marqué en 2 déplacements).

Brive-Racing 92
1 essai, 1 passe décisive, Nakarawa a fait une entrée remarquée et remarquable dans le Top 14 ! Sachant qu’il faut ajouter à cela 5 offloads (quoi de plus naturel pour le « roi du offload »), 3 défenseurs battus et 1 franchissement. A confirmer au plus vite lors de ce 2ème déplacement consécutif pour le Racing. Mais cette très belle prestation individuelle ne doit pas effacer la contre-performance collective du week-end dernier. Le champion de France en titre se montre beaucoup fébrile à l’extérieur : 3 défaites en autant de matchs, aucun point pris et 2 dernières rencontres qui font tâches. 78 points encaissés en cumulé, seulement 33 de marqués…
Malgré un calendrier compliqué (4 déplacements lors des 6 premières journées), le CAB ne s’en sort pas si mal : le bilan est même favorable avec 3 victoires pour 1 nul et 2 défaites. Alors, bien sûr, la défense a montré quelques signes de faibles ces derniers temps (36 points encaissés à Grenoble, 28 contre La Rochelle et surtout 42 à Montpellier). Ce retour à Amédée Domenech doit donc être l’occasion de resserrer les boulons en défense.

  • Gillen est data-journaliste et responsable éditorial de Branchez Rugby.

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous pourriez aimer aussi

Toulon – Stade Français : parier sur un sursaut du Stade-Français ?

Toulon-Stade Français sera une des rencontres à suivre de cette troisième journée pour plusieurs ...

Castres-UBB : la seconde rencontre à suivre de la 3ème journée

Castres-UBB est une aussi une des rencontres à suivre de la troisième journée. Les ...