Barrages : Toulouse peut surprendre le Racing

Finaliste de la Champions Cup, éphémère leader du Top 14, le Racing 92 est enfin monté en puissance cette année. Le club francilien aurait clairement pu faire partie des 2 directement qualifiés pour les demi-finales mais il a dû faire face à la grosse dynamique des autres équipes du haut de tableau. D’ailleurs, c’est un Toulouse en grande forme que les hommes de Labit et Travers s’apprêtent à recevoir. Attention au piège !

Dynamique

Les Racingmen restent sur 4 victoires lors de leurs 5 derniers matchs. Et encore, la seule défaite, 33-27 à !!!!!, a eu lieu alors que le staff avait aligné une équipe B en prévision de la finale de Champions Cup la semaine suivante. Sur cette période, ils ont notamment signé 2 succès références contre Clermont (26-20) et contre Montpellier lors de la dernière journée (40-25).
Toulouse est également en super forme, voire même sur une meilleure dynamique encore : 6 victoires consécutives, dont 3 à l’extérieur (à Oyonnax, Grenoble et surtout Toulon). Ils ont notamment battu Clermont à domicile !

Confrontations directes

Dans un match hyper défensif, les Toulousains se sont imposés 14-3 en avril dernier, face à l’équipe B du Racing. Lors de la phase aller, le club de Lorenzetti l’avait emporté assez largement, 28-13.
Sur les 3 dernières saison, les Rouge et Noir restent sur 3 défaites à Colombes.

Attaque-défense

Cette saison, Toulouse a construit ses résultats sur une défense exceptionnelle : seulement 15 points encaissés par match, soit la plus faible moyenne du Top14. Même à l’extérieur, le bloc défensif haut-garonnais est performant : 18 points encaissés contre 15 pour Racing lorsqu’il évolue à domicile.
A contrario, l’attaque Rouge et Noire est plus faiblarde en déplacement : 19 points marqués par match contre 26 pour les Racingmen à Colombes.

En barrages, le fait d’évoluer en domicile est un net avantage : l’an dernier, les 2 clubs qui recevaient avait gagné. Le Racing a systématiquement répondu présent cette saison sur les match à enjeu, en Top 14 comme en championnat. Mais Toulouse a retrouvé une belle forme après son élimination de la Coupe d’Europe et pourrait poser quelques problèmes au francilien.

Tags:

  • Gillen Gamiochipi

    Gillen est data-journaliste et responsable éditorial de Branchez Rugby.

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous pourriez aimer aussi

Top 14 – Bordeaux-Perpignan : l’UBB apprend à défendre

En dehors du faux-pas de début de saison contre Montpellier, Bordeaux-Bègles affiche un bilan, ...

Toulon – Pau : le RCT est relancé, notamment grâce à sa défense

En cette fin de saison, le RCt semble revenir en forme. Mais pour s’assurer ...

Bordeaux – Bayonne : L’UBB doit continuer sur sa dynamique de 2019 !

L’UBB reçoit son voisin bayonnais pour le compte de 13ème journée de TOP14 qui ...