9ème journée Top 14 : Le champion à la peine, Biarritz à la mine, les parisiens à l’étude

Chaque semaine BranchezRugby revient sur la dernière journée du championnat. L’occasion d’analyser les grandes tendances par équipe mais également de juger de nos pronostics ! Cette semaine un flop avec Biarritz qui coule et un top avec Brive qui met fanny à Castres, détenteur du Brennus.

Biarritz Perpignan 12-16 – Le bateau basque coule

Les journées se succèdent et se ressemblent pour la bande à Blanco qui s’enfonce de plus en plus vers la Pro D2. Nous misions sur un rebond Biarrot mais il n’est jamais venu. Tout au contraire Perpignan est venu se réconforter avec une première victoire loin de ses terres. On ne sait plus ce qui pourra sauver le BO désormais à 9 points du premier non reléguable, Oyonnax.

Toulon Clermont 25-19 – Toulon toujours brouillon mais vainqueur

Pas vraiment de revanche finalement à l’Allianz Riviera qui accueillait son premier match de rugby, ce dont les jardiniers auront du mal à se remettre… Toulon a du mal à convaincre par le jeu mais squatte toujours le haut du classement, comme prévu dans ces colonnes. De quoi en promettre le jour où l’équipe aura retrouvé ses marques. Du côté de Clermont le point de bonus défensif est venu récompenser un match d’assez bon niveau seulement entaché par le manque de réussite de Broke James. A la cinquième place Clermont est moins dominant que l’an passé à la même époque mais reste très proche des leaders. Pour passer devant, il lui faudra cependant gommer une indiscipline trop importante en ce début de championnat.

Brive Castres 34-0 – Bien terne champion en titre

A peine sortie du terrain le staff castrais plaidé l’accident. C’est tout le mal que l’on souhaite au champion en titre qui, après neuf journées, nous offre le visage – à la onzième place – le pire jamais exposé par un détenteur du Brennus depuis la création du Top 14. Ce dernier revers était donc peu prévisible et nous avions parié sur Castres. D’autant que les tarnais avaient récemment expliqué que Brive constitueraient leur première victoire à l’extérieur. Reste que rien n’est perdu dans un championnat très resserré mais Castres devra retrouver les valeurs de l’an passé voir plus, l’effet de surprise ne jouant plus. Côté Briviste on se donne de l’air avec une 9ème place qui permet de voir venir. Surtout les corréziens continuent de se montrer intraitable à la maison. Une condition indispensable au maintien.

Bordeaux Bayonne 34-6 – L’UBB respire mieux, Bayonne prend du retard

Dans un match clé pour la course au maintien les bordelais ont fait la bonne opération avec une victoire, un point de bonus offensif et aucun point cédé face à un adversaire direct. Du coup Bègles réussi son meilleur départ depuis sa remontée et occupe une confortable 10ème place à la veille de la trêve européenne. Une victoire que pressentions tant Bayonne semble fébrile. A l’image de son frère de la côte l’Aviron se retrouve en mauvaise posture ayant du mal à sortir de la zone de relégation. A domicile contre Montpellier le prochain match sera sans doute crucial.

Montpellier Oyonnax 45-20 – Montpellier en tenue de gala

Sans surprise Montpellier s’est imposé. Dans un bon jour la bande à Galthier est difficilement prenable. Surtout pour Oyonnax, concentré sur le maintien et donc les matchs à domicile, et dont les joueurs avaient laissé beaucoup de jus dans la victoire surprise face au monstre toulonnais la semaine précédente. Coleaders du championnat en ayant laissé quelques bonus en route, Montpellier peut regarder les semaines à venir avec sérénité : ils débuteront samedi en coupe d’Europe face à une équipe italienne à sa portée et ne doit pas trop craindre son déplacement à la fin du mois chez des bayonnais à la peine.

Racing Grenoble 20-22 – des franciliens pas encore à la hauteur

Grenoble ne constitue pourtant plus une surprise. L’an passé les récents promus surprenaient les plus gros ce qui ne doit plus être le cas cette année. Sauf pour le Racing à moins que ce dernier ne soit finalement pas au niveau de son recrutement première classe tant au niveau du staff que de l’effectif. Une somme d’individus ne fait pas une équipe et les racingmen doivent beaucoup travailler. Cette victoire de Grenoble nous a cependant surpris.  Rien n’est perdu pour le Racing aujourd’hui 8ème mais il faudra très vite que tous jouent dans le même sens et ne se contentent plus d’un jeu restrictif pour passer à l’étage supérieur.

Toulouse Stade Français 28-10 – Toulouse se paie le leader

C’était prévisible mais pas avec un écart de cette ampleur. Semblant parfois à la peine depuis le début du championnat Toulouse est cependant toujours présent et retrouve un peu de son lustre en retrouvant une place de co-leader du top 14 et en se payant l’équipe jusqu’alors en tête. De quoi respirer à la veille de la reprise des joutes européennes. En face  le Stade Français ne doit finalement pas être si mécontent d’abandonner une position à forte pression. D’autant que Gonzalo Quesada souhaite donner du temps à son projet de jeu.

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous pourriez aimer aussi