-7% d’essais marqués en 2008-2009

593 essais ont été marqués lors des 26 journées de la phase préliminaire soit 22,8 essais en moyenne par journée, soit 3,3 en moyenne par match. La saison dernière, 636 essais avaient été marqués soit 24,5 essais de moyenne par journée, soit 3,5 en moyenne par match. Le nombre d’essais marqués dans le Top 14 a donc baissé de 7 % la saison passée. Est-ce liée aux consignes données par les arbitres sur le jeu au sol chaque équipe cherchant à provoquer la faute par un jeu au pied répété ? Cela est difficile à dire. Il est plus probable que cela soit lié à une meilleur maîtrise de toutes les équipes de la défense. Les difficultés d’un club offensif comme Toulouse sur la fin de la saison sont là pour en témoigner. En terme de systèmes de défense les écarts entre les équipes de haut de tableaux et les autres se réduisent. Le meilleur marqueur de la saison est le le clermontois Napolioni NALAGA avec 21 essais dont un en finale. En terme de points de bonus 130 points bonus ont été obtenus en 182 matchs: 50 pour 3 essais marqués de plus que son adversaire (38%) et 80 pour une défaite avec un écart inférieur ou égal à 7 points (62%). Le nombre moyen de points bonus inscrit par club est de 9,3 contre 9,6 la saison dernière et 8,8 en 2006/2007.contre la saison dernière et en 2006/2007.

  • Show Comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous pourriez aimer aussi

Top 14 : les 2 plus beaux styles de jeu de retrouvent (enfin) en finale

Cette finale 2019 est (enfin) une opposition entre les 2 attaques les plus séduisantes ...

Grenoble – Lyon : un match d’adieux et du spectacle en perspective

Ce match a tout d’un rdv d’adieux : beaucoup de joueurs vont quitter le ...

Section Paloise

Sans possession, la Section Paloise ne peut pas attaquer !

Avec 2 matchs consécutifs à domicile sur le mois de décembre, la Section Paloise ...